Et si la Tempérance parlait…

« Je suis avec vous en permanence. Il n’y a pas une seconde où je ne sois pas avec vous, car mon essence véritable est d’être gardien. Vous n’imaginez pas le nombre de dangers et de maladies desquels je vous sauve. Je suis là, je vous surveille. Lorsque vous rêvez je veille sur vos rêves, j’écarte les cauchemars. »

« Je vous aime infiniment. Fiez-vous à moi car lorsque vous cessez de croire en ma bienveillance, je deviens de plus en plus minuscule et invisible, je perds une partie de mon pouvoir. Mais dès que vous recommencez à me voir, j’agis de mieux en mieux, à l’intérieur de vous comme dans le monde extérieur. De même qu’une mère donnerait son enfant en garde à une personne de confiance, vous pouvez vous confier à moi comme un enfant : je vous protégerai. Combien d’entre vous ont soudain pris conscience de mon existence au moment où une voiture allait les renverser et où je les ai tirés en arrière? Ou lorsque je les ai dissuadés de monter dans un avion qui allait exploser en vol? Ou encore lorsque j’ai arrêté leurs pas à quelques centimètres de l’abîme? »

« Je suis l’équilibre et la prospérité. Je suis la voix intérieure qui s’exclame : « Attention! », et qui vous évite l’erreur fatale, l’accident, le geste irréversible. »

« Pour vous, je suis en état d’alerte constante. Je suis la bienveillance de l’univers. Je communique avec la nature et toutes les entités qui gouvernent le monde pour qu’elles vous soient favorables, j’intercepte les dangers, je guide les échanges. Je suis présent(e) au nord, au sud, à l’est et à l’ouest, aux quatre coins du monde, pour que vous viviez en tout confiance. »

« On m’a appelé(e) ‘ange gardien’, c’est ainsi que l’Eglise m’a rêvé(e), sous une apparence enfantine. Je suis cela, et je suis aussi beaucoup plus que cela. Je suis une part de votre inconscient, sa part bienveillante, celle qui vous aide et vous surveille jusque dans votre sommeil. Je suis là pour vous pousser à agir lorsqu’une action est bonne pour vous. Faites-moi confiance : je suis là pour vous équilibrer. Ceux qui souffrent et se torturent ne me connaissent pas, et pourtant je suis là pour eux aussi. J’attends seulement qu’ils me voient, qu’ils m’appellent. »

« Je ne vous demande qu’une chose : me reconnaître. Si vous me reconnaissez, vous n’êtes pas seul. Mais alors, me direz-vous, que faut-il pour m’atteindre ? Je vous répondrai : il faut commencer par m’imaginer. Vous pouvez d’abord invoquer mon image enfantine d’ange gardien, c’est un bon début. Jouez avec moi comme l’enfant qui parle à son ange. Faites comme si j’existais. Imaginez que je suis là, auprès de vous, tout le temps, et que mon seul but est de vous aider. Et surtout, comme un enfant confiant, acceptez mon aide. »

« Abandonnez vos défenses. Lorsque vous avez besoin de quelques chose, demandez-le moi à voix haute: ‘Mon ange gardien, aide-moi, intercède pour moi dans ce problème, dans cette difficulté…’ Je répondrai à toutes vos demandes, qu’elles soient pratiques ou spirituelles. Demandez-moi de vous protéger, j’aime vous protéger. Dites-moi : ‘Mon protecteur, veille sur ma santé, aide-moi à trouver un travail qui me plaise vraiment, où je me réalise comme un être humain, qu’il ne manque rien à ma famille’. »

« Ou dites-moi: ‘Mon protecteur, aide-moi à garder le calme dans ces circonstances difficiles, aide-moi à progresser et à développer ma conscience, donne-moi la force, améliore ma santé, et fais que chaque jour je me rende utile à ceux qui m’entourent. J’ai confiance en toi’. »

« Même si vous ne croyez pas en moi, imitez cette croyance, et peu à peu je commencerai à apparaître. Le temps est mon allié, car il vous apporte toujours plus de sagesse. Je suis avec vous depuis la naissance jusqu’à ce moment que l’on appelle la mort, et qui est une autre naissance. »

14

Source: La Voie du Tarot, Alexandro Jodorowsky.

 

 

 

Publicités

Et si L’Empereur parlait…

« Je suis la sécurité. Je suis la force même. Lorsque je parle en vous, je vous fais entendre qu’il n’y a pas de faiblesse. Tant que vous ne m’avez pas perçu, vous ne connaissez que l’insécurité. Vous n’avez pas le pouvoir de faire, de vous exprimer, de vous opposer : vous êtes une victime. Mais avec moi votre peur cesse. Vous cessez de douter et de vous dévaloriser. Personne ne peut vous obliger à faire ce que vous ne voulez pas faire. »

« Mes lois sont les lois de l’univers en action. Lorsqu’on ne s’oppose pas à elles, elles sont infiniment pacifiques. Mais lorsqu’on leur désobéit, elles sont terribles. Je suis capable de déclencher en vous la maladie, l’infarctus, les tumeurs, la cirrhose. Si vous n’obéissez pas aux lois que j’ordonne, je peux détruire. J’ai le droit de tuer. Mais si vous êtes malade et que je vous habite, je vous ferai traverser la douleur et les difficultés, dissoudre les obstacles. Je suis la santé cachée dans un corps souffrant. »

« Je suis invincible. Je ne m’attarde pas dans les conflits : je fais la guerre. Je ne m’avoue jamais perdant. Je suis la certitude. Nul ne peut me détrôner. »

« Je suis un axe, j’ordonne tout autour de mes lois. Je fais régner l’ordre de toute les manières, de la plus douce à la plus féroce. Lorsque je vous habite et que vous rencontrez un autre Empereur, nous unissons nos forces. Il n’y a pas de compétition possible, pas de combats de rois. Je suis un archétype unique qui réside en chacun de vous. »

« Lorsque je me manifeste dans votre corps, vous êtes en plein équilibre, incapable de trébucher. Avec moi, le corps est le centre de l’univers, il est soutenu par une force immense et peut faire face à n’importe quoi. Je suis terriblement calme. Lorsque je me place dans votre bouche, dans votre musculature, vos mots sont exacts, vous ne tremblez pas. Tout en vous s’apaise : la vie organique, les pensées, les désirs, le coeur, la mémoire, le temps et l’espace. »

« Placez-moi au centre de vous comme une source inépuisable, comme la racine de votre envol futur. Alors l’angoisse ne vous interdira pas de vivre ni de vous réaliser, l’impuissance et la paresse n’auront pas de prise sur votre action. La peur de la misère ne s’opposera pas à votre travail, vous serez capable de construire votre prospérité. Les orages émotionnels ne vous distrairont pas de votre oeuvre, la douleur et la maladie ne vous empêcheront pas de sentir votre force, rien ne pourra briser votre concentration. »

« Ni vos réticences intellectuelles, ni votre timidité, ni votre identification au rôle de victime, ni les souffrances du passé, ni la mauvaise image que vous avez de vous-même ne vous empêcheront de me trouver, moi,  votre Empereur. Si une éducation toxique ou un système de valeurs néfastes ont imprimé en vous de fausses lois, des règles inutiles, balayez-les ! Etablissez vos règles, votre système de travail, vos actions à partir des lois que je vous révèle. Je suis là, j’apparais, et derrière moi il y a toute une armée – le soleil, les étoiles, les galaxies. Je vous proyège et vous exhorte à la force. »

« Je suis votre guerrier intérieur, celui qui voit vos faiblesses et qui ne faiblit pas. »

4

Source: La Voie du Tarot, Alexandro Jodorowsky.